Leila Mauro, reine de la coiffure sixties dévoile ses secrets

Leila Mauro, Vintage Hair Artist talentueuse, fan des années 60, nous dévoile ses inspirations et quelques uns de ses petits secrets. Une immersion dans l’univers profondément rétro de la coiffeuse du film Cloclo.

Coiffeuse rétro, Leila MauroPendant qu’elle rangeait ses affaires, après avoir passé son après-midi à réaliser des coiffures 60’s à la chaine aux Folies Vintage, je rencontre Leila Mauro qui semble venir d’un autre temps : maquillage, bijoux et coiffure rétro (inévitablement !), jupe rose au genou, collants blancs et souliers d’époque. Tout ce qu’on aime ! Leila respire le vintage, vit le vintage et sa passion dépasse les limites de sa mallette de coiffure. Elle se prête au jeu de l’interview quelques minutes seulement avant de prendre son train pour rentrer chez elle, à Bruxelles.

 

Raconte-moi ta rencontre avec le rétro…

« Je regardais énormément de films des années 40 avec ma grand-mère. J’ai toujours été fascinée par les actrices de cette époque, leurs looks et leurs coiffures rétro. Je les trouvais magnifiques. Dès l’enfance, je flânais dans les brocantes, c’est aussi de là que vient ma passion pour le passé. »

Quelle est ta coiffure rétro fétiche ?

« Sans hésitation, je dirais le bouffant de Bardot (le terme technique pour la fameuse « coiffure choucroute »), j’aime son volume. Pour moi c’est LE chignon par excellence, caractéristique de BB et incroyablement sexy ! »

Ton icône féminine préférée ?

Objets de leila Mauro
Ces objets dont Leila ne se sépare jamais

« Je suis une inconditionnelle de Brigitte Bardot, de son physique parfait à son côté femme fatale… tout son être me fascine. J’aime aussi beaucoup Jayne Mansfield, véritable Marilyn Monroe version trash. Elle était très provocatrice et c’était aussi la reine du kitsch : chez elle tout était rose, sa piscine et sa baignoire étaient en forme de cœurs… »

Où puises-tu les inspirations de tes coiffures ?

« Je continue de regarder beaucoup de vieux films, pour étudier les reliefs des coiffures et les visualiser en mouvement. Le premier film qui me vient à l’esprit, c’est « La blonde explosive » avec Jayne Mansfield et ses cheveux crawlés. Une vraie leçon de style ! »

Alors que Leila pose sa dernière brosse dans son sac, je ne résiste pas à la tentation de lui poser une dernière question à propos de sa remarquable prestation :

Si tu ne devais citer qu’une seule chanson de Claude François, ce serait …?

« Depuis que j’ai participé au tournage, ma chanson favorite est « Si j’avais un marteau ». Lorsque Jérémie (Rénier) la chantait, l’ambiance dans la salle était incroyable. »

A SUIVRE : Dans le prochain article, Leila nous dévoile ses produits et accessoires indispensables pour une coiffure vintage !

Leave a comment