Étiquettes des cosmétiques : latin, mystères et pétrole

Vous avez envie de savoir ce que vous vous étalez vraiment sur la peau tous les matins mais, à la lecture de la liste d’ingrédients vous vous apercevez que vous avez tout oublié de vos déclinaisons de latin ? Pas de panique, je vous donne quelques clés pour savoir déchiffrer les étiquettes de vos produits de beauté, et surtout mieux les choisir à l’avenir.

Le mystère de la liste d’ingrédients

Comme pour les aliments, on retrouve sur chaque produit cosmétique (ou sur son emballage) la liste des ingrédients qui le compose. Si d’aventure vous avez essayé de lire cette liste, il est fort probable que – comme moi – vous ayez eu l’impression de lire une suite de lettres incompréhensibles formant des mots tellement longs qu’ils vous feraient remporter une partie de Scrabble en une manche.

Pour vous permettre d’y voir plus clair, voici quelques infos essentielles à retenir :

  •  Les ingrédients sont indiqués par ordre décroissant et les 4 à 5 premiers ingrédients composent 95% du produit fini. Vous l’aurez compris, ce sont sur ces ingrédients là qu’il va falloir porter votre attention.
  • Chaque ingrédient est indiqué sous son nom INCI, il s’agit de la nomenclature officielle internationale. Qu’il soit naturel ou totalement chimique, le nom d’un ingrédient sera donc tout aussi illisible par le commun des mortels…
  • Il n’y a à ce jour aucune législation précise pour les produits d’origine naturelle, je vous conseille donc de chercher des infos par vous-mêmes plutôt que de vous fier aux allégations alléchantes et aux emballages verts souvent trompeurs.

En pratique, comment sélectionner les bons produits ?

L’idéal, c’est de prendre votre temps et de ne pas vous ruer sur le premier produit venu sous prétexte que « dans la pub ça fait des super longs cils à Eva Longoria » (sachez qu’en vrai, elle porte des faux cils) ou que « c’est une offre promotionnelle un acheté un gratuit, tu comprends, je ne peux pas passer à côté ! ».

Prenez 5 minutes pour analyser la composition

lire les etiquettes cosmetiques

Avant de craquer, prenez le temps de photographier/googler la liste d’ingrédients et rendez-vous sur cette base de données très bien conçue. Vous n’aurez qu’à entrer les 3 premières lettres de chacun des ingrédients et vous obtiendrez une info claire et concise : le rôle de l’ingrédient ainsi qu’une notation lisible en un coup d’oeil vous indiquant si le produit est « safe » ou pas.

J’ai fait le test avec l’un des derniers arrivants dans ma trousse de maquillage : le Highlighter Honey Bronze de The Body Shop. J’ai entré tous les ingrédients un à un et j’ai eu la bonne surprise d’avoir un très bon bilan avec seulement 2 ingrédients (les deux derniers de la liste, donc présents en infimes quantités) portant la mention « passable ». Si ça vous intéresse, voici le PDF regroupant l’intégralité des ingrédients du highlighter Honey Bronze.

Notez ces quelques conseils dans un carnet

Autre conseil pratique, notez dans le joli petit carnet qui squatte votre sac à mains ces quelques noms d’ingrédients fréquemment rencontrés dans les cosmétiques et qui sont pourtant à éviter :

  • Silicone (souvent appelé dimethicone) : en plus d’être très polluant, il a la fâcheuse tendance de boucher les pores
  • PEG ou PPG : ce sont des dérivés de la pétrochimie (miam). Alors à moins de vouloir remporter le concours de Miss Total ou Esso, il vaut mieux zapper !
  • Paraffine : elle partage la même passion que le silicone pour le bouchage de pores
  • SLS ou Lauryl sulfate de sodium : très irritant et allergisant
  • Sels d’aluminium : surtout présents dans les déodorants, ils seraient cancérigènes et précurseurs de la maladie d’Alzheimer
  • Formaldéhyde : on en retrouve (de moins en moins) dans les vernis à ongles, il serait lui aussi cancérigène.

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive (je vous reparlerai de ces ingrédients et plus encore dans un futur article) elle a pour but de vous aider à laisser de côté les produits en contenant, ce qui fait déjà un sacré tri au rayon « maquillage » de la parfumerie.

J’espère vous avoir aidé à lire entre les lignes des listes d’ingrédients de vos produits de beauté, maintenant c’est à vous de jouer ! De votre côté, n’hésitez pas à partager dans les commentaires les découvertes que vous avez pu faire en lisant de plus près la composition de vos produits et surtout si vous testez vos produits sur le site présenté plus haut, n’hésitez pas à partager ici vos analyses ;-)

Commentaires

Camille Liberty
Répondre

Ravie que mon article ait pu t’aider Océane, c’est impressionnant de voir ce qui compose les cosmétiques… Pour le coup L’Oréal ne propose pas vraiment des produits naturels, tu as trouvé une alternative à ce produit en version éco-responsable ou pas encore ?

Patricia
Répondre

Article vraiment intéressant! Pas toujours facile en effet de s’y retrouver surtout quand les ingrédients sont délibérément écrits en latin. idéalement il faudrait utiliser uniquement des marques qui utilisent des ingrédients naturels comme Couleur Caramel: j’utilise toujours certains de leurs produits, mais malheureusement certains ne sont pas techniquement bons (fond de teint par exemple) et la gamme est trop restreinte.

Camille Liberty
Répondre

Hello Patricia, moi aussi j’ai mes marques fétiches dont je suis sûre qu’ils sont naturels et non testés sur les animaux, à ce propos il y avait eu un vaste débat autour de Couleur Caramel mais il me semble qu’ils ont finalement mis de côté l’idée de s’implanter en Chine (ouf !). En dehors de cette marque, tu en as d’autres à recommander dans le même esprit ?

Manuelle
Répondre

Bonsoir :)
Merci ppur le site qui est tres interessant. Et cet article très utile pour toutes.
Effectivement, il n’est pas aisé de s’y retrouver dans les compositions de certains cosmétiques ou produits d’hygiène.

Camille Liberty
Répondre

Bonsoir Manuelle, merci pour tes encouragements, ça fait chaud au coeur de voir que ce qu’on fait peut servir à d’autres ! Tu as pu faire un tri dans tes produits de beauté du coup ?

Lyse
Répondre

J’aime beaucoup ce genre d’articles! Vraiment très intéressant!
Il y a vraiment n’importe quoi dans nos produit de tous les jours c’est effrayant!

Camille Liberty
Répondre

Coucou Lyse, oui ça peut faire peur mais il faut se dire qu’avec les outils actuels, on peut tout de même choisir ce que l’on consomme. De même, cela pousse les marques à s’améliorer ou à changer la composition de certains de leurs produits !

Laisser un commentaire

nom*

email* (pas publié)

site web