Twiggy Lawson, biographie et secrets

Lesley Hornby alias Twiggy était le mannequin le plus courtisé des sixties. Son maquillage des yeux, sa coupe de cheveux, sa taille et son surnom sont autant d’éléments du cocktail qui a contribué au succès de son image. Pourquoi en 2012 Twiggy nous fait-elle encore rêver ?

mannequin twiggy

« A l’encontre de toutes les idées reçues de la féminité »

Lesley Hornby est aujourd’hui agée de 63 ans. Elle reste malgré tout l’un des mannequins les plus connus du monde et une icône beauté incontournable. La « brindille » est née le lundi 19 septembre 1949 à Neasden dans le nord de Londres. Issue de la classe ouvrière,  elle est repérée à l’âge de 16 ans car différente… Twiggy allait littéralement à l’encontre de toutes les idées reçues de la féminité et des stéréotypes des mannequins de l’époque : drôle et souriante, fraiche, pas du tout impressionnante, pas compliquée, et pas « poseuse ». Twiggy Lawson a créée un nouveau style de mannequin. Premier top model issu du peuple et ambassadrice du swinging london, Twig’ est le visage de toute une génération. Et que dire de son physique ?

 

photo du top model twiggy

Twiggy Lawson : taille de guêpe et physique atypique

Par ses 1m68 et ses 41 kilos toute mouillée, Twiggy incarnait une certaine forme de provocation à une époque où les femmes préféraient les formes pulpeuses comme Marilyn Monroe.  Si ce physique allait vite devenir source de bons nombres d’engueulades entre les admiratrices et leurs mamans -qui ne voulaient pas que leurs filles s’inspirent d’elle-, le poids et la taille de Twiggy lui ont valu de devenir une véritable icône des sixties qui incarnait l’esprit de l’époque. Son maquillage était non moins révolutionnaire, saviez-vous qu’il s’inspire à la base d’une simple poupée de chiffon ? Exit le côté femme fatale de Monroe… La silhouette de garçon où l’on distinguait à peine la poitrine et le look « gamin », voilà ce qui faisait rêver les jeunes filles dans les années 60.

 

 

Twiggy, le visage des sixties [Vidéo]

Pour vous livrer ces quelques anecdotes sur Twiggy, j’ai étais inspiré par le reportage « Twiggy le visage des 60’s », diffusé sur Arte le dimanche 5 août 2012. Si vous l’avez vu, je serai ravi de savoir ce que vous en avez pensé :-)

Commentaires

Mégane
Répondre

Twiggy a un charme fou. Si pour ma part je lui préfère la douceur de Françoise Hardy, punaise, cette fille avait un truc. Un côté pétillant, à l’image des sixties : c’est vraiment l’icône d’une époque. Elle en est tellement représentative ! Et ce maquillage de poupée qui lui va si bien, qui inspire le mien tous les jours. Adapté hein, je me ballade pas avec les faux cils du bas dessinés, mais y’a de l’idée quand même.

Bravo à toutes les petites mains de ce blog ! Passionnée des 60s-70s, ça fait plaisir d’y retrouver toute cette esthétique.

Camille Liberty
Répondre

Merci beaucoup pour tes compliments ! J’approuve totalement ton avis sur Twiggy, avec Jean Schrimpton elles incarnaient toutes les deux l’époque du Swinging London que l’on aurait adoré vivre. Cet air blasé qu’elle a instauré et son corps androgyne qui ont inspiré les plus grandes icônes (et qui continuent d’inspirer quoi que dans une mesure plus extrême), je la trouve fascinante !

Laisser un commentaire

nom*

email* (pas publié)

site web