Les parfums de ma maison

En dehors du maquillage, j’ai quelques autres passions tout aussi envahissantes. Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de mes chats adorés (quoi que…) ni de mon addiction au tricot mais plutôt de déco d’intérieur. En fait, pour tout vous dire je suis fan de bougies parfumées ! Mais pas n’importe lesquelles…

bougie diptyque

Les bougies de mon salon

Après avoir exploré l’univers des parfums en long en large et en travers (j’ai même eu la chance de faire un atelier pour créer mon propre parfum chez Molinard), et testé tous les dérivés du parfum Shalimar de Guerlain, je me suis intéressée aux parfums d’intérieur. Si je me satisfaisait très bien des parfums les plus basiques auparavant (vanille, fruits rouges…), en me plongeant dans les bougies haut de gamme mon nez s’est affiné…

Ma toute première « belle bougie » était un cadeau de mon cher et tendre à l’occasion de notre 7ème anniversaire, on a passé au moins une heure dans la boutique à humer le parfum de la bonne vingtaine de fragrances.

bougie byredo
Ma toute première bougie, et son étiquette qui a survécu tant bien que mal à mon manque d’expérience. (RDV quelques lignes plus bas pour ne pas commettre les mêmes erreurs que moi !)

Après beaucoup d’hésitation, j’ai opté pour la fragrance « Bibliothèque » de Byredo au doux parfum de fruits (pêche, prune), fleurs (pivoine : ma fleur préférée, violette), cuir et vanille. Bref la bougie qui laisse planer un parfum légèrement féminin dans la maison mais pas aussi sucré que les parfums Eau Jeune de mon adolescence. La bougie idéale pour décorer ma coiffeuse et parfumer la salle de bain lors des longs bains d’hiver.

bougie cire trudon
En plus de sentir divinement bon, ma bougie Cire Trudon complète parfaitement ma déco.

Un déménagement plus tard, ont rejoint la collection : ma première bougie Cire Trudon « Abd El Kader » aux effluves de thé à la menthe, une bougie « Ambre » de chez Diptyque, une bougie « Relax » de chez Santa Maria Di Novella (qui complète merveilleusement bien mes eaux florales préférées) et une bougie « L’été » de l’Artisan parfumeur (jasmin, néroli, citron et miel, il n’y a qu’à moi que ça donne des envies de languir au bord d’une piscine ?).

Et puis… Et puis j’ai craqué pour ma 2ème bougie Cire Trudon ! J’ai choisi « Ottoman » shopée chez Incenza dans laquelle on retrouve – entre autres – un parfum de rose musquée, d’épices, de tabac au miel et de cuir fumé, bref de quoi réchauffer l’ambiance de notre maison.

Si vous ne connaissez pas encore la marque Cire Trudon, je vous conseille d’aller renifler quelques bougies dans les boutiques. Pour la petite histoire, il s’agit d’une marque française plus vieille que votre arrière-arrière-grand-mère puisqu’elle a été fondée en 1643. On raconte même que les bougies Cire Trudon auraient squatté le salon de Louis XV himself !
bougie cire trudon

En moyenne une bougie de 250g brûle pendant 55 à 65 heures, autant vous dire qu’elle va vous tenir compagnie pendant un bon bout de temps ! Alors, pour être sûre de l’utiliser de façon optimale, il va vous falloir quelques clés.
Évidemment, avec ma première bougie j’ai fait n’importe quoi j’ai commis quelques erreurs. Toute heureuse que j’étais de l’allumer je n’ai absolument pas prêté attention aux conseils indiqués dans la boîte et je l’ai laissée flamber pendant plusieurs heures avant de souffler dessus aussi délicatement qu’un enfant de 3 ans sur une bougie d’anniversaire de son gâteau au yaourt.

Ce qui m’a valu de retrouver l’étiquette de ma bien jolie bougie en train de se faire la belle lors de l’allumage suivant…

Comment garder ses bougies longtemps

Si vous voulez garder votre bougie en bon état, je vous conseille de l’allumer en moyenne une heure, c’est le minimum pour que la cire fonde uniformément sans se creuser, ça parfume la pièce délicatement sans que cela devienne entêtant. En plus, au-delà d’une heure cela peut avoir des effets néfastes sur les petits systèmes respiratoires de la maison (les enfants ou les chats par exemple, oui j’ai réussi à vous parler d’eux quand même)

bougie luxe
Le fameux éteignoir qui sauvera vos bougies ! J’utilise aussi de longues allumettes pour allumer mes bougies sans me brûler les doigts.

Pour l’éteindre, privilégiez un éteignoir, un objet qui – en plus de permettre à votre bougie de s’éteindre tout doucement sans tordre la mèche – décorera à merveille votre « coin bougie ».
À peine la bougie éteinte, repositionnez la mèche bien au milieu pour éviter qu’elle ne chauffe qu’un côté du verre et que cela décolle l’étiquette (comme celle de ma bougie, paix à son âme).

Et avant de la rallumer, pensez toujours à couper à 1cm environ le bout de mèche tout noir qui risquerait de créer une fumée sombre et/ou de tomber en cendre dans votre bougie blanche.

Une dernière chose : attention à vos doigts si vous voulez déplacer une bougie qui vient de passer une heure à flamber, le support en verre a beau être épais il conduit très bien la chaleur (mes mains s’en souviennent) !

Avec ces conseils, je pense que vous serez de parfaites propriétaires de bougies parfumées et vous devriez vous en occuper comme il se doit. Rassurez-moi je ne suis pas un cas isolé ? Il y a d’autres amatrices de bougies parfumées dans la salle ? A moins que vous soyez plutôt de la team encens ? Dites-moi tout !

Comments (1)

Je te rassure, j’adore aussi les bougies parfumées depuis très longtemps… En ce moment je deviens folle devant toutes les odeurs sympa de chez Yankee Candle et leur design épuré. ..

Leave a comment