La Hammer ou le culte du film de monstre

bride of frankenstein hammer

Studio culte du cinéma fantastique et horrifique, la Hammer Film Productions a marqué toute une génération de spectateurs.

Loin d’être les « navets » érotiques et violents que l’on prétend, ces films ont été des emblèmes subversifs pour une époque figée dans une morale puritaine.

Aujourd’hui, la mythologie de la Hammer reste intacte, plus de 50 ans après Le Cauchemar de Dracula, qui a marqué l’histoire du cinéma et les âmes sensibles.

 

 

 

 

Une histoire mouvementée

terror ales hammer

Mais comme dans tout film d’horreur qui se respecte, il faut d’abord poser le décor. La Hammer est un studio de production britannique fondé en 1934. A l’origine spécialisé dans les comédies et vaudevilles, le studio peine à survivre car la crise économique ne leur facilite pas la tâche. Les spectateurs ne sont pas au rendez-vous, les recettes non plus.
Au début des années 50, un miracle se produit. La Hammer renaît de ses cendres grâce à une idée révolutionnaire : le studio met en place un système de double séance, qui permet aux spectateurs de voir pour le même prix, un grand film américain (que le studio distribue pour survivre) mais aussi un film de série B tourné par le petit studio. Quelle ne fut pas la surprise des dirigeants lorsqu’ils se rendirent compte que le film de série B fantastique avait autant, sinon plus de succès que la grosse production. Forte de son succès la Hammer Film Productions va alors pouvoir engager des scénaristes, acteurs et réalisateurs de qualité pour s’extraire de son image de « film bricolé et d’un goût douteux ».

Un portrait de famille horrifique

film horreur ancien hammer

Dracula, Frankenstein, Van Helsing, le Loup Garou, la Méduse, le Chien des Baskerville : non, ce n’est pas le casting du prochain Twaïlaïghte mais les personnages issus de la littérature fantastique, que la Hammer a rendu mythiques. Le studio a été pendant 20 ans, une véritable fabrique de monstres, peuplant encore les cauchemars des âmes sensibles et des nostalgiques de cette époque. Encore aujourd’hui, il est difficile de renouveler le portrait de ces monstres tellement le studio a marqué les esprits par ses films de qualité et son aspect novateur.

Parmi les grands acteurs ayant prêté leur physique à ces monstres de légende, on peut citer un certain Christopher Lee, qui se voit confier le rôle qui lancera sa carrière : Dracula, qu’il interprétera une dizaine de fois. L’acteur incarne depuis ce jour la quintessence du Mal, qu’il a révolutionné en faisant du « méchant » un personnage distingué et élégant.
Les budgets étant assez limités, il arrivait souvent que les acteurs incarnent plusieurs personnages. Par exemple, Peter Cushing était simultanément Van Helsing le chasseur de vampire, le docteur Frankenstein et Sherlock Holmes.

Aujourd’hui, la Hammer Film Productions produit encore quelques films fantastiques mais qui relèvent plutôt du film d’horreur de seconde zone. Le charme et la désuétude des années 1950 à 1970 ne sont malheureusement plus au rendez-vous, mais les « classiques » demeurent la référence incontournable du monstre terrifiant.

hammer film productions

A voir pour votre culture horrifique :

  • le Cauchemar de Dracula
  • Le Chien des Baskerville
  • La Fiancée de Frankenstein
  • Un Millions d’années avant J.C. et La Déesse des Sables (2 films indescriptiblement Sixties avec Raquel Welsh et Ursula Andress, si si !)

Laisser un commentaire

nom*

email* (pas publié)

site web